Vous avez sans doute déjà visité le Château de Versailles. Mais peut être pas la galerie des carrosses (anciennement musée des carrosses) qui est juste en face. Le musée était fermé depuis 2006 pour des travaux d'agrandissement et de restauration. Il a rouvert en Mai 2016. J'ai enfin pris le temps de m'y rendre.

Les berlines du mariage de Napoléon Ier (1810)
L'Améthyste, berline réalisée pour le mariage de Napoléon Ier et Marie-Louise
L'Améthyste

 

La brillante, berline réalisée pour le couronnement de Napoléon Ier, utilisée en 1810 pour le mariage de Napoléon Ier, modifiée en 1853 pour le mariage de Napoléon III.
La brillante
voiture d'enfant
La voiture de promenade du Dauphine, premier fils de Louis XVI, présente les caractéristiques les plus modernes. Le Dauphin atteint d'une turberculose osseuse, devait mourir en 1789 à l'âge de huit ans. Dans ses dernières années, il ne pouvait plus marcher et se déplaçait dans sa petite berline, tirée par un valet grâce à une poignée fixée à l'extrémité du timon.
petite berline du Dauphin, premier fils de Louis XVI (1787)
la berline du baptême du duc de bordeaux (1821)
Berline du baptême du duc de Bordeaux construite en 1808 pour Jérôme Bonaparte, roi de Westphalie. Enrichie en 1821 pour le baptême du duc de Bordeaux. Modifiée en 1853 pour le mariage de Napoléon III.

 

Cette voiture est ornée d'une ceinture de bronze ciselé et doré d'une finesse admirable. L'intérieur est en soie.
ceinture de bronze dorée et intérieur en soie
Les traîneaux de la cour
Ces frêles et luxueux véhicules sont tirés par un cheval ferré à crampons. Ils sont menés par les seigneurs. Si les courses de traîneaux font fureur dès la fin du règne de Louis XIV. L'engouement est encore plus fort sous Louis XV. Le roi est un formidable meneur. Partant de la grande terrasse, il descend les allées du jardin, contourne le Grand Canal, gagne la Ménagerie avant de revenir par Trianon et de remonter vers le château.
Traîneaux utilisés pour des courses durant les règnes de Louis XIV à Louis XVI
Le carrosse du sacre de Charles X (1825)
Pour le voyage à Reims, la voiture est partiellement démontée et soigneusement enveloppée dans une housse, qui la protège des regards des badauds.

 

Cette voiture est immédiatement reconnue, comme le chef d'oeuvre de la carrosserie française par l'ingéniosité de sa mécanique, la précision de ses assemblages, la richesses des ors et ornements auxquels concourent tout les arts décoratifs.

 

Chef d'oeuvre de la carrosserie française par la richesse des ors et des ornements

 

chevaux ornés de broderies et de bronzes dorés
Le char funèbre de Louis XVIII (1824)
Les Chambres votent des crédits exceptionnels pour les pompes funèbres dont la magnificence doit rehausser le prestige d'une dynastie contestée. Le 23 Septembre a lieu le cortège des funérailles les plus fastueuses de la monarchie française.Le décor est en bois sculpté et doré en blanc : anges-cariatides porteurs de palmes symbolisant l'espérance de la Résurrection. Couronne soutenue par un bouquet de lys, génies funèbres renversant une torche symbole de la mort
seul corbillard royal conservé en France

La galerie est ouverte tout les après-midi sauf le lundi. L'entrée est gratuite. Et n'hésitez pas à prolonger dans le parc du Château.

 

Adresse : 1 avenue Rockefeller, 78000 VERSAILLES

Retour à l'accueil